top of page
LE FONDS AMIANTE
 

Le Fonds amiante vous informe des dangers de l'amiante et de la manière de les gérer. Il indemnise et soutient toutes les victimes de l'amiante qui y ont été exposées en Belgique : salariés du secteur privé, indépendants, fonctionnaires et victimes environnementales. En cas de décès, certains de leurs ayants droit peuvent également être indemnisés sous certaines conditions.

 

Le Fonds amiante est géré par Fedris, l'Agence fédérale des risques professionnels.

Nouvelles

Davantage de victimes de l'amiante reconnues en 2023

MARS 2024 - L’année dernière, le Fonds amiante (AFA) a reconnu 253 victimes de l'amiante atteintes d'un mésothéliome (type de cancer provoqué par l’amiante). Ce nombre n’a été atteint qu’une seule fois par le passé : c'était en 2008, l'année qui a suivi la création du Fonds amiante. Il est toutefois difficile de fournir une explication univoque pour cette augmentation.

Au cours des 17 dernières années, le Fonds amiante a reconnu en moyenne 197 victimes de mésothéliome par an. Si l'on considère uniquement les 5 dernières années, la moyenne de reconnaissance s’établit à 200 victimes atteintes d'un mésothéliome par an.

Toutefois, selon le Fonds amiante, il est encore trop tôt pour expliquer l'augmentation de l'année dernière. Il se peut qu'il s'agisse d'un pic exceptionnel et qu'il y ait beaucoup moins de victimes l'année prochaine. Il se peut également que l'attention accrue des médias ait permis à un plus grand nombre de personnes de s’adresser au Fonds amiante. En effet, toutes les victimes n’introduisent pas une demande auprès de l'AFA. Chaque année, environ 300 personnes meurent d'un mésothéliome après avoir été exposées à l'amiante.

Presque toutes les victimes d'un mésothéliome font face à un cancer incurable. Dans les deux ans qui suivent le diagnostic, la grande majorité d'entre elles décèdent de la maladie. L'amiante tue lentement, car la maladie ne se déclare souvent que 30 à 40 ans après l'exposition aux fibres d'amiante.

Le Fonds amiante a été créé en 2007 pour venir en aide aux victimes de l'amiante. Les victimes de certaines maladies de l'amiante et leurs proches ont droit à une indemnisation. Par exemple, les victimes du mésothéliome reçoivent une indemnité unique de 11 951 euros et une rente mensuelle de 2 185,20 euros, en plus du remboursement des frais de soins de santé.

Sur les 253 victimes reconnues en 2023, 177 ont été exposées professionnellement à l'amiante. Le secteur le plus touché est évidemment celui de la transformation de l'amiante brut, mais on trouve parmi les victimes également des plombiers, des soudeurs, des métallurgistes, des ouvriers de la construction ou encore des travailleurs des chantiers navals et des dockers. Par ailleurs, on dénombre également 76 victimes environnementales. Il s'agit souvent de personnes ayant vécu à proximité d'une entreprise de transformation de l'amiante et/ou dont un membre de la famille travaillait dans une telle entreprise.

Parmi les victimes reconnues, on constate qu'il y a 7 fois plus d'hommes que de femmes. La plupart des victimes développent la maladie entre leur 65e et leur 85e anniversaire.

Par ailleurs, le Fonds amiante indemnise également les victimes d'autres maladies de l'amiante, telles que l'asbestose (8 reconnaissances en 2023), les épaississements pleuraux diffus bilatéraux (18), le cancer du poumon (52), le cancer du larynx (0) et le cancer de l'ovaire (0). Les deux premières maladies présentent une nette tendance à la baisse, tandis que les trois dernières sont reconnues comme des maladies de l'amiante depuis peu de temps seulement.

Entre 2007 et 2023, le Fonds amiante a reconnu 4614 victimes de l'amiante, dont 3354 étaient atteintes d’un mésothéliome.

Cancer de l'ovaire causé par l'amiante indemnisable par l'AFA

NOVEMBRE 2022 - Depuis le 19 août, il était déjà possible de demander une indemnisation au Fonds amiante pour la reconnaissance d'un cancer de l'ovaire induit par l'amiante. L'arrêté royal réglementant cette question a également été publié au Moniteur belge, ce qui permet désormais au Fonds amiante d'indemniser effectivement les victimes.

Possibilité d'introduire des demandes pour le cancer de l'ovaire causé par l'amiante

SEPTEMBRE 2022 - Depuis le 19 août, il est possible d'introduire auprès de l'AFA une demande d'indemnisation pour le cancer de l'ovaire causé par l'amiante. Auparavant, les victimes pouvaient déjà introduire des demandes pour le mésothéliome, l'asbestose, les épaissisements pleuraux diffus bilatéraux et le cancer du poumon ou du larynx  causé par l'amiante. 

 

Pour supposer que  ces cancers ont bien été causés par une exposition à l'amiante, il faut une durée minimale de 10 ans d'exposition à l'amiante dans un certain nombre de conditions ou de professions où l'exposition à l'amiante est importante. 

Fedris et AFA à Batibouw du 17 au 25 février

JANVIER 2024 - Cette année, Fedris et le Fonds amiante seront à nouveau présents à Batibouw, le salon de construction qui se tiendra à Bruxelles Expo du 17 au 25 février.

Le stand Fedris/Fonds amiante (AFA) se situera dans le Palais 5 (stand 5411). Les spécialistes de Fedris fourniront des informations sur l'amiante, ses dangers et la manière de le gérer.

Tout le monde est le bienvenu au stand de l'AFA. Tant les particuliers qui rénovent leur habitation que les professionnels qui travaillent sur un site où l'amiante est présent peuvent demander de plus amples informations.

Webinaire AFA – Améliorer la reconnaissance des victimes de l’amiante – critères et procédures donnant lieu à une réparation  

JUIN 2023 - Fedris a organisé le 25 mai 2023 un webinaire sur le thème « Améliorer la reconnaissance des victimes de l’amiante – critères et procédures donnant lieu à une réparation » .


Ce webinaire était spécifiquement adressé aux médecins généralistes et spécialistes et avait pour but de les informer sur les maladies provoquées par l’amiante et les critères donnant lieu à une reconnaissance comme victime de l’amiante. 


Les présentations sont désormais disponibles ici.  

Le webinaire sera disponible ultérieurement.

bottom of page